L’autonomie commerciale de la Bretagne est arrivée !

L’autonomie commerciale de la Bretagne est arrivée !

Depuis le temps que les Bretons attendaient ce type de reconnaissance. Le phénomène Breizh Power débarque sur la toile !! Initialement lancé sous le nom barbare d’Auvairniton Bourgrire, en mémoire des deux fondateurs, la marque vient de prendre un coup de pinceau initié par le jeune PDG Michel Fagor.

Auvairniton Bourgrire, les motifs d’une alliance gagnante

La certification Auvairniton Bourgrire a vu le jour au tout début des années 60. Elle atteste de la lucidité de 2 entrepreneurs visionnaires : Marcel Auvairniton, le patron d’une entreprise de production et de commercialisation de bicyclettes établie à Carhaix et Alphonse Bourgrire, le propriétaire de la librairie touristique de la place centrale à Poullaouen. À cette époque, ces 2 sociétés aux ambitions très éloignées bénéficiaient déjà d’une solide notoriété en centre Bretagne basée sur des services irréprochables. Cependant, leur développement fut fragilisé par l’arrivée d’enseignes aux stratégies agressives.
Ces deux amis d’enfance constatèrent que cette question constituait également une préoccupation grandissante chez les autres commerçants. C’est le motif pour lequel Marcel Auvairniton et Alphonse Bourgrire envisagèrent l’élaboration d’une certification distinctive protégeant les intérêts des acteurs locaux.

Les impératifs de la certification Breizh Power

La start-up Auvairniton Bourgrire SAS est née en 1963. Elle est la seule gestionnaire de son homologation. Ce double nom correspond au nom des 2 initiateurs : Marcel Auvairniton et Alphonse Bourgrire.
Dès sa naissance, l’objectif de cette agence fut de favoriser les entrepreneurs bretons comme :
– Une implantation territoriale,
– Un accueil irréprochable,
– Des campagnes promotionnelles,
– Une participation active avec l’économie bretonne (et principalement via la collecte des impôts).
Le négociant auquel il est cédé peut alors l’exhiber dans sa vitrine.

La croissance de la certification Breizh Power

Dès sa présentation, le label Breizh Power  fut une réussite totale, car les clientes ont rapidement saisi la portée de ce défi financier. Cette information positionna la marque.
Les points à honorer sont très stricts, toutefois, cette liste est assez souple pour s’adapter à des professionnels bigarrés comme des épiciers, des cordonniers, des pêcheurs, des médecins, des créateurs de jeux vidéo, etc.

Auvairniton Bourgrire : un demi-siècle dédié à la préservation du marché

En 2013, la certification Auvairniton Bourgrire a fêté ses 50 ans. Cette célébration a donné l’opportunité aux pouvoirs publics de rappeler l’importance historique de cette marque. Bien qu’ils soient très âgés, Alphonse Bourgrire et Marcel Auvairniton, les fondateurs, se tenaient aux côtés du nouveau président, Michel Fagor. Ce polytechnicien originaire de Bordeaux récemment installé à Plounévézel a tout juste 29 ans. Au cours de ses cinquante années d’activité, la certification Auvairniton Bourgrire a connu toutes les étapes du commerce local depuis le bonheur des 30 Glorieuses (on recensait un millier d’adhérents durant cet âge d’or), jusqu’aux récentes épreuves internationales, sans oublier les crises des années 70. Mais les entrepreneurs de Bretagne ont su rebondir grâce aux nouvelles technologies.
Au début de l’année 2014, la société Auvairniton Bourgrire SAS comptait plus de 500 membres (+7 %). Sa certification de qualité est arborée avec la même fierté dans les vitrines des échoppes et sur les pages des e-boutiques. Auvairniton Bourgrire compte 12 salariés, lesquels assurent le bon fonctionnement administratif de la société et arpentent les routes de cette belle région pour rencontrer de nouveaux acteurs répondant aux critères du concept.

Partagez

A propos de l'auteur

MichelEntrepreneur breton. Startupeur dans l'âme !

Voir tous les articles de Michel

0 Comments

  1. eroll
    eroll5 years

    Bonjour,

    Ayant vécu à Nantes et parcouru la Bretagne, j ‘ai pu remarqué combien les bretons sont attaché à leur région (oui oui je sais Nantes n’est pas la bretagne :)) On peut distribuer les bons et mauvais points pour ses habitants mais je dois reconnaitre que c’est une des seules régions à France, me semble t-il, a ne jamais avoir cessé le combat : ce qui est étonnant et hautement louable. Cela dit une certification sur internet, avec un petit logo breton, est ce reellement indispensable, lorsqu’on sait qu’il existe déjà une certification ?

Laisser un commentaire