Interview d’un chef de projet Web

Interview d’un chef de projet Web

Jonathan LasbordesJe suis un chef de projet Web indépendant, passionné de nouvelles technologies sur Internet. Selon les besoins, je peux travailler seul ou intervenir au sein d’une équipe.

Parlez nous du métier de chef de projet web

C’est un métier d’équipe. Le chef de projet Web est avant tout un coordinateur, un rouage important dans tout projet internet (création, refonte, gestion et maintenance de sites, campagne de communication web, etc.).

Que ce soit en entreprise, en SSII, en agence Web ou en freelance, le métier est autant lié à la technique, qu’au marketing et à la communication. La structure qui emploie le chef de projet web, ainsi que la spécialisation de ce dernier sont deux éléments qui influencent énormément son champ de responsabilités.

Pour cette raison, on retrouvera différentes dénominations telles que Chef de projet fonctionnel web, Chef de projet web éditorial, Chef de projet web mobile, Chef de projet e-commerce, Chef de projet intranet, Chef de projet web éditorial et j’en passe.

Quel est le quotidien d’un chef de projet web ?

Selon son environnement de travail, ses tâches quotidiennes peuvent varier. Dans tous les cas, le chef de projet web recueille les besoins du commanditaire et les analyse pour évaluer la faisabilité technique du projet, ainsi que sa pertinence vis-à-vis des tendances du moment et de l’environnement socio-économique.

À partir de ces éléments, il dresse un cahier de charges qui définira les grandes lignes du projet (stratégie de communication, budget, identité de la marque, temps de livraison…) et en fait part à son équipe web, qui est généralement formé d’intégrateurs, de webdesigners, de concepteurs, développeurs et rédacteurs web.

Commence enfin la grande phase de mise en œuvre et de pilotage du projet, durant laquelle le chef de projet Web sera l’interface privilégiée entre tous les intervenants du projet.

Quel est l’idéal pour un chef de projet web ? Travailler en freelance, en agence ou chez l’annonceur ?

Tout dépend ses motivations. Dans une agence, il dépend généralement du directeur technique. Il est clairement identifié comme chef de projet fonctionnel et gère la clientèle. Bien qu’avantageuse du point de vue structurel, la position peut rapidement s’avérer monotone.

Chez l’annonceur, il s’occupe exclusivement de la partie technique. Il n’y a donc pas de relation directe avec les clients. Ici, on le distingue en tant que chef de projet technique. Comme avec l’agence web, la position est sécuritaire mais pénible pour un chef de projet souhaitant se diversifier.

Le travail en freelance offre une certaine autonomie. Le chef de projet web n’étant soumis à aucune des contraintes de l’activité salariale, peut s’organiser comme bon lui semble et diversifier ses compétences. Toutefois, il perd aussi tout avantage lié à l’activité salariale. De plus, il doit lui-même prospecter sa clientèle, ce qui peut être très difficile en période de ralentissement économique.

Avez-vous des conseils à donner pour les personnes souhaitant devenir chef de projet web ?

Je leur dirais qu’on ne peut pas devenir chef de projet web sans un minimum de bagage technique. Sans ces acquis, il est quasiment impossible de dialoguer avec un hébergeur, un graphiste ou un développeur. Je conseille vivement de s’intéresser un peu plus à ces corps de métier incontournables dans la profession.

Partagez

A propos de l'auteur

JonathanChef de projet Web indépendant. Je m'intéresse à l'ensemble des projets dans le domaine du digital.

Voir tous les articles de Jonathan

Laisser un commentaire