Interview d’un passionné de chaussures homme

Interview d’un passionné de chaussures homme

Présentez vous professionnellement ?

Bonjour à toutes et à tous, je me présente, je m’appelle Driss et je suis ce qu’on appelle aujourd’hui un artisan du web depuis près de 10 ans. Je suis depuis toujours un très grand passionné de mode et j’ai toujours voulu au fond de moi en faire mon métier. Ainsi, après avoir effectué des études supérieures dans le commerce et la gestion j’ai décidé de sauter dans le grand bain et de monter une première boutique en ligne dans le domaine du prêt à porter masculin, c’est plus facile de vendre un produit qu’on connait par cœur ;).

Après plusieurs années de réussites dans ce secteur j’ai ouvert plusieurs autres boutiques et aujourd’hui m’aventure dans un autre domaine assez similaire ; celui de la chaussure en ligne.

Pouvez-vous nous parler de votre métier ?

Mon métier est au quotidien très passionnant et stressant à la fois, nous sommes seulement deux à gérer tout de A à Z, je vous laisse imaginer la longueur de nos journées. Avec le temps, nous avons du apprendre sur le tard à gérer tous les métiers liés à nos fonctions, la logistique, le commercial, l’approvisionnement, le marketing, le SEO etc… un métier vraiment passionnant et unique.

Au quotidien, nous vendons sur trois boutiques en lignes et sur plusieurs places de marché.

Quel est votre quotidien professionnel ?

Comme la grande majorité des cybercommerçants, la matinée débute toujours par deux choses. Tout d’abord traiter les mails de clients, surtout ceux où le client souhaite effectuer un échange sur une commande passée la veille. Ensuite, il faut préparer toutes les commandes en attente de livraison, car dans le domaine de la chaussure pour homme en ligne, notre boutique IziChaussures.com assure une livraison en 24 ou 48 heures et un traitement très rapide, il ne faut donc pas chômer !

Ensuite, lorsque le coté « logistique » est fini, nous prenons le temps d’analyser les chiffres de la veille, réfléchir à des actions commerciales, notamment les idées à diffuser sur nos newsletters et contacter nos différents fournisseurs pour étudier avec eux d’éventuels réassorts ou lancement de nouvelles collections.

Le temps passe très vite, je vous l’assure !!

Parlez-nous de votre société ?

En sortant de la fac on ne se voyait pas réellement travailler pour le compte d’un patron et cette idée est très vite devenue une obsession. Le plus compliqué aura été de convaincre des banquiers mais avec de l’aplomb, un peu de chance et une conjoncture économique différente de celle d’aujourd’hui, nous avons pu nous lancer dans cette aventure.

Aujourd’hui, nous sommes toujours deux, nous réalisons plus d’un million d’euros de Chiffre d’affaires et nos parts de marché ne cessent de croître, nous espérons rapidement pouvoir ouvrir une boutique physique dans notre région, Bordeaux.

Partagez

Laisser un commentaire