Interview d’un Webmarketeur

Interview d’un Webmarketeur

Présentez vous professionnellement ?

Cédric GuérinJe m’appelle Cédric Guérin, je suis webmarketer au sein de la société Digitaleo. Je suis également le fondateur de la toute jeune société DYEZ, spécialisée dans consulting SEO à Rennes. Je suis issu d’une formation marketing très orientée vers l’international et assez peu vers le web finalement.

J’ai commencé par travailler au sein du service export chez un grand chausseur français pour petit à petit être amené à lancer puis développer le site e-commerce de la marque. Puis j’ai piloté le site de vente en ligne de l’enseigne de prêt-à-porter leader dans le secteur du bio/éthique.

Pouvez-vous nous parler de votre métier ?

Le métier de webmarketer peut énormément différer selon le profil de société pour laquelle vous travaillez. En ce qui me concerne, l’e-mailing, les réseaux sociaux et le merchandising constituaient une part très importante de mes missions lors de mes deux précédentes expériences.

Aujourd’hui, je travaille pour une entreprise qui évolue en B2B et qui ne propose pas de vente en ligne. Mes missions sont par conséquent focalisées sur la visibilité, la création de trafic et la génération de leads qualifiés.

Quel est votre quotidien professionnel ?

Dans les métiers du web, tout le monde ou presque vous dira la même chose : aucune journée ne se ressemble mais pour répondre à la question malgré tout, je dirais que mes journées se répartissent entre 4 tâches principales : le travail on-site (nouveaux contenus et optimisations), l’analyse des données via notre webanalytics, les campagnes Adwords (SEA) et le SEO, même si ce dernier point est particulièrement vaste.

Parlez-nous de votre société ?

Digitaleo est un éditeur de logiciels de marketing en cloud, et qui fêtera très prochainement ses 10 ans. L’entreprise propose aux petites comme aux grandes organisation des logiciels simples qui permettent d’interagir rapidement et efficacement avec ses clients ou prospects à travers différents canaux tels que le SMS, l’e-mail, les réseaux sociaux, les sites mobiles ou encore le vocal.
Digitaleo fait partie des entreprises qui ont enregistré la plus belle croissance dans l’Ouest l’année passée.

Comment devient-on webmarketer ?

Sincèrement, je n’en ai pas la moindre idée. J’imagine qu’il existe aujourd’hui des formations reconnues, mais je fais partie de celle qui est sortie des études alors que le web était encore tout jeune.

Ce qui est certain, c’est qu’il est très facile d’apprendre tout seul, il faut juste du temps, de l’assiduité et le goût du risque car sur le web, on n’apprend rien sans tester soi-même !

Partagez

A propos de l'auteur

Michel

Entrepreneur breton. Startupeur dans l’âme !

Voir tous les articles de Michel

Laisser un commentaire