La RH bientôt remplacée par des robots ?

La RH bientôt remplacée par des robots ?

Les robots, solution miracle pour les uns, menace pour les autres. Rassurez-vous, ici, nous parlerons que de chatbot, ces logiciels qui peuvent simuler une conversation dans notre langage. Ces petits robots sont déjà utilisés dans 6 % des RH d’entreprises, selon le 2e Observatoire des Chatbots. Ils sont pour l’instant réservé à un usage seulement interne ; documents administratifs, demande de congés, etc. Des tâches qui ne nécessitent pas d’intervention humaine.

Une disponibilité à toute épreuve

Le principal intérêt du chatbot est qu’il facilite la vie des collaborateurs. Disponible 24 h/24 7j/7, il gère les congés, réserve les salles de réunions, prévient des éventuels changements d’emplois du temps, etc. Plus tard, les cadres RH envisagent de confier à cette intelligence artificielle d’autres tâches plus importantes, comme la gestion des formations, l’aide à la mobilité voire le recrutement. Près de 44 % des RH estiment que les chatbots deviendront un outil indispensable pour le recrutement, et 30 % affirment que les robots feront mieux leur travail que les humains. Dans un avenir proche, on peut donc s’attendre à l’automatisation de certaines tâches RH.

Des erreurs quasi inexistantes

D’après Do You Dream Up, les chatbots présentent un intérêt remarquable pour le recrutement : « Ils permettent une approche systématique. Lors de l’entretien d’embauche, le chatbot va entrer dans un process de qualification et au fur et à mesure, il va affiner les compétences, les questions et les adapter au profil recherché. En ce sens, le chatbot ne peut pas se tromper sur les questions posées ni sur l’adéquation du profil à la fiche de poste et aux besoins de l’entreprise », assure Thomas Dufermont.

En Russie, une startup nommée Vera a déjà créé un robot capable de s’entretenir avec 1500 candidats par jour et de répondre à leurs questions avec une exactitude de 82 %, selon le Washington Post.

Un bon point pour l’emploi ?

Une réelle question survint lorsqu’on robotise des tâches en entreprise : est-ce bon pour l’emploi ? Encore dans ce cas, on pourrait s’interroger sur le rôle de certains RH, si de plus en plus de tâches sont automatisées et gérées par le chatbot.

En réalité, à ce stade, les employés n’ont pas de soucis à se faire; il existera toujours la plupart des métiers RH. 56 % des personnels RH estiment même que les chatbots vont contribuer à créer de nouveaux métiers. Affaire à suivre…

Partagez

A propos de l'auteur

MatthieuWebmaster - Rédacteur - Interacteur

Voir tous les articles de Matthieu

Laisser un commentaire