RF-Action : l’IA à qui rien n’échappe

RF-Action : l’IA à qui rien n’échappe

Depuis quelques années, les robots intelligents ont fait leur apparition dans nos vies. Alors que certains y voient une forme de conscience qui pourrait remplacer l’humanité, d’autres pensent que c’est une nouvelle étape pour l’Homme.

Malgré les avis divergents, les entreprises qui créent ces robots continuent chaque jour de produire de nouveaux modèles plus performants afin qu’ils se rapprochent le plus possible de l’intelligence humaine.

Récemment, ce sont des chercheurs du laboratoire de recherche en informatique et intelligence artificielle (CSAIL) du MIT qui ont développé un robot intelligent capable de voir les gestes et mouvements d’une personne cachée dans la pénombre ou derrière une paroi.

Cet exploit a pu être possible grâce à l’utilisation de radiofréquences qui ont permis d’identifier les actions d’une ou plusieurs personnes.

Cette technologie avait été découverte en 2018, lorsque la même équipe avait réussi à apprendre à une IA à détecter des gens à travers un mur. Depuis un an, il y a eu de l’évolution.

Les limites, c’est terminé !

Afin de comprendre l’importance de cette nouvelle réalisation en provenance du MIT, il faut faire un petit retour dans le temps. Il existe depuis quelques années des IA pouvant reconnaître des actions, des objets ou encore des visages. On pourrait donc se dire qu’il n’y a rien de nouveau dans la découverte de l’équipe du MIT.

Mais en fait, il y a bel et bien une innovation. En fait, les robots intelligents qu’on connaissait peuvent effectivement détecter des mouvements, mais leur système avait les mêmes limites qu’un œil humain.

De façon plus explicite, cela signifie qu’ils ont une perception qui est basée sur la lumière. Ainsi, quelle que soit leur performance, ils perdent toute vision quand il est question d’identifier une action effectuée dans le noir.

En apprenant à une intelligence artificielle à voir dans le noir grâce aux signaux radio, les chercheurs ont remédié à un problème longtemps resté sans solution. Deux raisons ont poussé l’équipe du MIT à opter pour les ondes radio dans le cadre de leur expérience. La première, c’est que la luminosité n’a aucune influence sur les signaux radio. Et de deux, ces ondes peuvent se propager en faisant fi des cloisons.

Plus de 20h de vidéos

Parler au téléphone, serrer la main à quelqu’un, dire bonjour de la main, ce sont autant d’actions bien précises que l’équipe du MIT a appris à son robot intelligent. Pour y arriver, il y a eu une trentaine d’actions effectuées par 30 volontaires dans plusieurs espaces différents à savoir un couloir, une salle, d’attente, une bibliothèque, et bien d’autres. Ces actions ont été ensuite visionnées pendant 25 heures par l’intelligence artificielle.

Avec les progrès rapides que connaît l’intelligence artificielle, on peut d’ores et déjà s’attendre à une nouvelle ère correspondant à celle des robots capables d’apprendre par eux-mêmes et de mimer les actions du cerveau de l’homme. Mais avant d’arriver à un résultat proche de la perfection divine, il reste du temps. En ce qui concerne la nouvelle intelligence artificielle du MIT, elle reste limitée.

Certes, elle intègre des algorithmes suffisamment performants pour lui permettre de faire facilement certaines tâches, mais c’est loin d’être fini.  En effet, il reste beaucoup de travail à faire avant d’avoir un résultat parfait. Pour le moment, le robot n’a été testé qu’avec un seul mur ainsi qu’à une distance de 1 à 11m. 

D’autres tests seront certainement effectués, notamment avec des jeux pour s’assurer que l’IA peut effectivement identifier une action dissimulée.

Entre répulsion et fascination, l’IA ne laisse personne indifférent. Dans un futur proche, à quoi devrions-nous nous attendre ?

Difficile à dire pour le moment. Une chose est certaine, l’intelligence artificielle fera partie de notre vie, comme c’est déjà le cas en ce moment dans le secteur de la santé, dans le secteur bancaire, dans le secteur du transport, de la sécurité, de l’environnement, pour les services clientèle (chatbox) ou encore pour mettre en place des programmes spatiaux (envoi de robots sur la lune ou d’autres planètes).

Rendez-vous dans quelques années…

Partagez

Laisser un commentaire