Métiers du digital : Des spécialités de plus en plus nichées

Métiers du digital : Des spécialités de plus en plus nichées

Les métiers du web séduisent autant les demandeurs d’emploi que les recruteurs. Mais comment se former aux métiers du numérique et du digital afin de garantir l’emploi ? Si l’expertise est une valeur sûre dans le monde du travail, il ne faut pas négliger un nouveau paramètre qui entre en considération au moment du recrutement : la spécialisation.

La spécialisation est en marche

Une trop grande polyvalence empêcherait d’acquérir des compétences spécifiques nécessaires à la compréhension et la maîtrise de l’environnement digital. Ce qui explique pourquoi la spécialisation des compétences est devenue incontournable, car les métiers du web évoluent si vite et de manière constante que les candidats n’ont pas le temps de s’adapter. Les profils deviennent alors trop complexes qu’il devient indispensable de compartimenter les compétences en créant des métiers transverses.

À titre d’exemple, les compétences de l’ancien webmaster sont aujourd’hui réparties entre le designer web, le développeur web, l’intégrateur web. Ces nouveaux métiers sont plus pointus techniquement. De même, les traducteurs assermentés étaient jadis sollicités pour travailler sur différents types de documents. Mais confrontées à un environnement juridique de plus en plus complexe notamment à cause de la globalisation et des contraintes qui l’accompagnent, les entreprises ont commencé à demander des traducteurs spécialisés. Ces traducteurs maîtrisent à la perfection leur domaine de prédilection. Par exemple, la traduction juridique est une des spécialités de Teedeo, l’agence de traduction en ligne. Mais on peut également trouver des traducteurs de site web ou des traducteurs de documents médicaux.

La spécialisation pour une carrière prospère

Aujourd’hui, un parcours universitaire peut mener à un large panel d’emplois. Mais la digitalisation a fortement bousculé les métiers du web. Les recruteurs enregistrent une forte demande ciblée c’est-à-dire que les profils recherchés répondent à des critères très précis en termes de compétences.

Les recruteurs exigent plus d’expertise de la part des candidats. Or, la maîtrise complète d’une compétence sur les bouts des doigts demande du temps et beaucoup d’effort. Les métiers qui combinent plusieurs compétences se divisent et chaque compétence unique devient un métier à part entier.

En plus de se spécialiser les métiers du digital exigent de plus en plus des capacités croisées : l’UX designer doit être compétents dans ses domaines techniques tels que l’ergonomie et le graphisme tout en ayant des capacités indispensables en psychologie et sociologie pour entrer dans la tête du client-utilisateur. Pour faire une longue carrière évolutive, il faut donc privilégier une formation qui combine l’apprentissage des compétences techniques et les soft skills nécessaires à l’exercice du métier digital.

Partagez

A propos de l'auteur

MatthieuWebmaster - Rédacteur - Interacteur

Voir tous les articles de Matthieu

Laisser un commentaire