Les utilisateurs de WhatsApp Business devront désormais payer

Les utilisateurs de WhatsApp Business devront désormais payer

L’application WhatsApp du géant Facebook vient de faire savoir à ses utilisateurs professionnels que sa version « business » sera désormais payante.

La facturation des messages-réponses tardives

Huit mois exactement après son lancement en janvier 2018, WhatsApp Business devient payant. Désormais les entreprises qui ne répondent pas à une demande client dans les 24h devront mettre les mains à la poche. Le réseau social Facebook qui détient WhatsApp a décidé de facturer toutes les réponses envoyées au-delà de ce délai.

Le coût d’un message pourrait se situer entre 0.5 centime et 0.9 centime d’euros. Les variations de prix dépendent des pays. Avec près de 60 milliards de messages qui transitent par la plateforme « business » chaque jour, l’opération devrait être très rentable pour Facebook.

WhatsApp Business a été développé spécialement pour les professionnels. Il est opérationnel dès que l’utilisateur diffuse une publicité sur sa page Facebook et s’inscrit sur le service de messagerie.

Le service WhatsApp Business

Le service de messagerie instantané était disponible et téléchargeable gratuitement lors de son lancement. Il permet d’envoyer des messages au client rapidement ainsi que des notifications personnalisées (rappels de rendez-vous, rappel de billet d’avion, suivi de livraison, etc…). Il facilite les relations entre les entreprises et leur clientèle. Depuis son lancement, le produit WhatsApp Business a été testé dans divers secteurs comme le VTC, les compagnies aériennes ou le commerce en ligne. D’autant plus que des innovations vont être ajoutées à l’application telles que la possibilité d’effacer un message envoyé ou encore l’arrivée de la publicité.

Que les utilisateurs de l’application WhatsApp classique ne s’inquiètent pas. Facebook ne prévoit pas d’appliquer la même politique tarifaire sur la plateforme au 1.5 milliard d’utilisateurs. Cette disponibilité gratuite ne devrait pas être remise en cause.

Partagez

A propos de l'auteur

Samuel CamilleRédacteur bénévole sur LesInteracteurs.net Je blog Web & High-Tech

Voir tous les articles de Samuel Camille

Laisser un commentaire