Amazon : quid des prix cassés ?

Amazon : quid des prix cassés ?

La victime était un client habitué de la marketplace, mais l’arnaque était trop bien ficelée. Le peigne commercialisé à 3 € TTC tout frais de port compris semblait être une offre alléchante.

Les prix cassés sur Amazon : des arnaques ?

Nassim a dû prendre les devants parce qu’il a quand même dû s’acquitter d’une facture de 360 euros. Il a été victime d’une arnaque courante sur le site d’e-commerce : celle des prix cassés. Le peigne mis en ligne par un vendeur professionnel basé en Chine était affiché à un centime d’euros après une remise de 100%. En toute logique, le peigne pliable qui est un produit assez peu commun ne devait lui coûter que 3 € en tout, livraison comprise (2.99 euros).

En consultant son récapitulatif, il constate néanmoins que la somme débitée est de 360 euros. Pensant à une erreur du vendeur, Nassim le contacte pour annuler la commande et se faire rembourser. Mais le vendeur prétend que le colis est déjà parti. D’ailleurs, il finit par ne plus donner signe de vie, ne répond plus au mail et devient injoignable.

Les petites arnaques seraient même fréquentes sur la plateforme, mais généralement, il ne s’agit que de quelques euros et les victimes souvent, soit n’ont pas le temps de porter plainte, soit ne veulent pas le faire par honte de s’être fait rouler.

L’efficacité du filtre d’Amazon remise en cause

Dans le cas précédent, la victime a contacté le service client d’Amazon France qui s’est contenté de lui rappeler le rôle d’intermédiaire de la plateforme dans toutes les transactions effectuées sur la marketplace et qu’elle ne saurait être tenue pour responsable du comportement des vendeurs professionnels qu’elle héberge.

Dans le cas de Nassim qui a fait preuve de courage et de ténacité, le remboursement a été effectué par la plateforme. Mais le vendeur est toujours visible sur la marketplace et continue à proposer impunément des produits à prix cassés.

Face à ce constat, de nombreuses questions se posent : ce type d’arnaque est-il courant sur Amazon ? A quelle fréquence ? Comment la plateforme gère-t-elle réellement la modération de ces vendeurs hors la loi ? Amazon ne devrait-elle pas faire un tri à l’inscriptionpour prévenir de ce type de risque ?

Le fait que ce vendeur soit encore présent sur la plateforme remet légitimement en cause l’efficacité du service de modération. On se demande même si Amazon ne fait pas exprès de fermer les yeux sur ce genre de pratique. En effet, un remboursement de 360 euros sur un produit n’est rien par rapport aux commissions qu’elle perçoit sur les centaines de transactions louches au quotidien.

Partagez

A propos de l'auteur

Samuel CamilleRédacteur bénévole sur LesInteracteurs.net Je blog Web & High-Tech

Voir tous les articles de Samuel Camille

Laisser un commentaire