L’application Jam veut séduire Facebook

L’application Jam veut séduire Facebook

La start-up Jam, qui propose un chatbot gratuit pour Messenger, sera présente à la conférence des développeurs Facebook à San Francisco.

Un coup de pouce unique pour l’application

La cofondatrice de Jam, Marjolaine Grondin, préfère rester discrète. Il faut dire que son application de chatbot pour Messenger fait partie des rares jeunes pousses françaises présentes à cet événement et que son destin pourrait changer à tout moment ! Cette solution va être proposées lors de la conférence F8 à San Francisco devant la communauté des développeurs et en présence de Mark Zuckerberg qui en profitera pour annoncer les pistes que le réseau social compte suivre dans les années à venir.

Selon Marjolaine Grondin, Jam compte déjà 100 000 utilisateurs, une communauté qui pourrait se développer rapidement et rapporter gros. Parmi ses clients, Uber ou encore LaFourchette, qui lui permettent de se rémunérer à la commission pour chaque mise en relation entre utilisateurs et marques.

Une levée de fonds déjà prévue

L’application Jam s’adresse au moins de 30 ans principalement, une cible qui intéresse de nombreux groupes, comme la Société Générale et la SNCF qui cherchent à rajeunir leur audience. Ces deux marques ont d’ailleurs conclu un partenariat avec l’application afin de mieux répondre aux attentes des jeunes. Dans quelque mois, Jam sera disponible en anglais, ce qui montre combien l’application souhaite s’internationaliser. Pour cela, l’entreprise cherche à effectuer une nouvelle levée de fonds, après avoir réuni lors d’un premier tour de table 330 000 € puis 1 million, notamment grâce à l’Isai.

Afin de développer sa notoriété, Jam a publié un sondage en lien avec l’actualité qui porte sur les élections présidentielles. 5 questions ont été posées aux utilisateurs, sous un « format adapté » aux jeunes qui pouvaient exprimer leur ressenti en utilisant des émoji. Conclusions, la génération ciblée devrait bouder les élections dimanche.

Jam compte actuellement 5 employés et a enregistré un chiffre d’affaires de 150 000 € en 2016.

Partagez

A propos de l'auteur

Samuel CamilleRédacteur bénévole sur LesInteracteurs.net Je blog Web & High-Tech

Voir tous les articles de Samuel Camille

Laisser un commentaire