Objectif 2015 : l’accès à internet pour tous

Objectif 2015 : l’accès à internet pour tous

Et si l’accès à internet pour tous était le grand combat des géants du secteur en 2015 ? Bien que derrière les bonnes intentions évoquées par Google et consorts se cachent forcément des ambitions économiques, permettre aux zones encore mal couvertes de profiter d’internet est sans conteste un beau projet !

Google et le CNES

Nul n’a pu passer à côté du projet Loon, la nouvelle idée de Google présentée en 2014. Ce programme d’accès à internet dont le nom est un diminutif de « balloon » et signifie aussi « dingue », est pour le moins un concept…étonnant. L’idée est d’envoyer dans la stratosphère de gros ballons gonflables capables de relayer une connexion internet dans les zones d’accès difficiles, une méthode 1.000 fois moins chère que l’utilisation d’un satellite. Le géant américain a obtenu pour son projet l’aide d’un allié de poids, le Cnes, l’agence spatiale française. Ce partenaire de la Nasa pour l’exploration de Mars a accepté de partager avec Google un grand nombre de ses données et expériences dans le domaine. Leurs compétences technologiques ainsi réunies pourraient permettre l’envoi de ballons avant la fin de cette décennie.

google-loon

 La fin des zones blanches ?

Facebook, Apple, Microsoft, Uber ou encore Cisco, tous les grands leaders de l’économie mondiale ont développé leur business grâce au web. Pendant ce temps-là, les déserts de l’Asie Centrale, les forêts d’Amérique du Sud et une grande partie de l’Afrique ne disposent toujours pas de connexion à internet. Si les avis sur les conséquences de laisser certaines populations à l’écart de la révolution technologique divergent, tous souhaiteraient la mise en place de programmes permettant une couverture web totale. Pour Google, il en va de l’éducation, de la croissance et de l’information de chacun, Eric Schmidt affirmant qu’internet permet à des millions de gens de détenir les clés « d’une ère où chacun peut agir […], des millions de gens qui ne pouvaient être entendus car ils ne vivent en démocratie ont désormais une voix ». Facebook est du même avis, évoquant la liberté de partager et poster.

Des initiatives multiples

Pour réaliser ce rêve, de nombreuses initiatives, privées et publiques, se mettent en place. Google et ses ballons, mais aussi des combinaisons de diverses formes d’accès (câble, wireless, satellite), les idées ne manquent pas. Reste la question des coûts et des entraves locales. En Afrique, le mouvement est lancé, prouvant que tout est possible. Une banque basée en Ouganda a ainsi choisi la technologie développée par Temenos, le plus grand fournisseur mondial de solutions stratégiques destinées au secteur des services financiers, pour combattre le blanchiment d’argent. Ce système permettra aussi d’attirer davantage de clients, d’appuyer la stratégie de distribution et de lancer de nouveaux produits. Cette banque de demain rendue possible grâce à la technologie du web fait partie des projets les plus enthousiasmants à venir.

Partagez

A propos de l'auteur

Samuel CamilleRédacteur bénévole sur LesInteracteurs.net Je blog Web & High-Tech

Voir tous les articles de Samuel Camille

Laisser un commentaire